English

A propos du projet



ELLAf est le résultat d’un travail d’analyse des littératures en langues africaines mené depuis une dizaine d’années au LLACAN (UMR 8135 du CNRS), ayant permis de définir les contours d’un champ littéraire nouveau : celui des littératures orales et écrites en langues africaines. Le projet a pour objectif de créer un cadre théorique autour de ce champ construit sur les liens entre oralité et écriture littéraire, et création littéraire en contexte multilingue. Il a pour ambition d’apporter une contribution inédite à la compréhension du fait littéraire et des pratiques langagières.

L’Encyclopédie des Littératures en Langues Africaines (ELLAf) propose de créer un outil nouveau sous la forme d’un site Internet : un cadre pour la réflexion théorique et une bibliothèque numérique en ligne qui rassemble des corpus de littératures orales et écrites en langues africaines quel que soit leur statut sociolinguistique. Pour pouvoir analyser la complexité de la création littéraire en langues africaines, onze langues et littératures à statuts et localisations différents sont présentes sur le site dès la phase inaugurale. Des textes littéraires sous forme d’extraits ou en version intégrale accompagnés d’une traduction en français et/ou en anglais seront présentés selon un protocole commun, visant à préciser la contextualisation de chaque texte ainsi que les circonstances de création et/ou de performance, tout en définissant le genre littéraire dont il relève. La présentation de la langue et de la littérature dont relèvent les textes, la définition des concepts auxquels ils renvoient, la possibilité d’approfondir l’analyse et le développement d’une revue en ligne sont intégrés dans la structure du site permettant l’articulation étroite entre documentation et recherche, indispensable dans le domaine.

ELLAf sera alimentée par des chercheurs africanistes appartenant à plusieurs disciplines mais qui tous sont spécialistes de ces langues et/ou littératures. Le projet prendra appui sur une équipe de recherche spécialement mobilisée dans le cadre du projet scientifique du LLACAN (2014-2018) et bénéficiera donc d’une réflexion continue organisée autour de séminaires réguliers, de journées d’études et de missions sur le terrain.

Les littératures en langues africaines sont peu connues mais pourtant riches, réunissant aussi bien des littératures orales que des littératures écrites en plusieurs graphies. Au-delà de leur intérêt intrinsèque et la nécessité de répertorier les différentes littératures existantes, elles posent des questions importantes à l’analyse et à la théorie littéraires. Celles-ci concernent prioritairement le lien entre le statut de la langue et sa capacité à produire des textes littéraires, la relation entre les littératures orales et l’écriture littéraire et l’impact sociétal de notre recherche.

ELLAf est présenté par deux partenaires complémentaires : Ursula Baumgardt, professeur à l’INALCO, est membre du LLACAN (Langage, langues et cultures d’Afrique noire, UMR 8135 du CNRS dirigée par Mark Van de Velde), UMR spécialisée en linguistique et littérature africaines ; Xavier Garnier est professeur à Paris III ; il est membre du laboratoire THALIM (Théorie et Histoire des Arts et des Littératures de la Modernité, UMR7172 du CNRS dirigée par Alain Shaffner), et s’intéresse particulièrement aux littératures écrites en langues africaines.

Tous les membres ont une double qualification, réunissant une spécialisation disciplinaire et des connaissances approfondies des langues africaines de référence. Plusieurs partenaires scientifiques du SUD sont associés au projet qui a vocation à élargir la coopération internationale.