Asta mo Kaadanaari – Deuxième version

Asta mo Kaadanaari. Asta mo Kaadanaari.
(Rire) (Rire)
Asta mo Kaadanaari. Asta mo Kaadanaari.
Asta mo Kaadanaari boo, Asta mo Kaadanaari boo,
Mhm ! Mhm !
on boo, ɓii laamɗo ; elle, elle est fille de chef ;
oya boo, ɓii laafuɗo. quant à l’autre, elle est fille de pauvre.
Ɓe mbi’i ɗum : On lui dit :
« – Sike Asta, meere kafataa : « – Tu sais, Asta, tu te vantes sans raison :
ɓii laafuɗo ɗon bana maa ninnoon ɗon, ɓurete wooɗgo ma piw ! il y a une fille de pauvre qui est comme toi, qui te surpasse même en beauté, de loin !
–’M’mm ! Ayyee ! Miin o’oon ɓii laafuɗo ɓurammi wooɗgo ? » – Comment ! Moi, une fille de pauvre qui me surpasse en beauté ? »
Hii ! Ɓe mbi’a mo ka ! Oui ! On lui dit ça !
Tokkii ni, hannde sey… Et ainsi de suite. « Aujourd’hui, il faut que… »
O wi’i baaba maako : Elle dit à son père :
« Sey to mi laaroyi tokora am ɓe mbi’i ɓuranɗo am wooɗgo oo. » « Il faut que j’aille voir mon homonyme dont on dit qu’elle me surpasse en beauté. »
Mhm ! Mhm !
Baaba wi’i : « Bisimilla ! », Le père dit : « Bisimilla ! »,
hooƴi wiirɓe mum, ɓe mba’’ii pucci, il prit ses notables, ils montèrent à cheval,
ɓe ndilli, ɓe ngurtake. ils s’en allèrent et sortirent [du village].
Ɓe njaali wuro Asta : [Quand] ils arrivèrent à proximité du villade de [l’autre] Asta, [ils demandèrent] :
chant – Moy woni Asta mo Kaaaadanaarii? chant Qui est Asta mo Kaadanaari ?
Mo daɗɗaaree njamndii, Celle qui a un tapis de selle en fer[1],
Mo gabbii kurantaa, Celle que les hippopotames appellent [comme leur petit],
Mo geelooɗi mboyantaa, Après laquelle pleurent les dromadaires,
Mo illii talaaɗi Celle à l’étagère bien rangée
Mo ngari ceeeeki lesdii ? Celle à qui l’on est venu fendre le sol ?
Mhm ! Mhm !
– Asta, naa ɗoo woni ! – Asta, ce n’est pas ici qu’elle se trouve !
Mhm ! Mhm !
Asta yeesoowo ! Asta est dans le prochain village !
chant – Moy woni Asta mo Kaaaadanaarii ? chant – Qui est Asta mo Kaadanaari ?
Mo daɗɗaaree njamndii, Celle qui a un tapis de selle en fer,
Mo gabbii kurantaa, Celle que les hippopotames appellent [comme leur petit],
Mo geelooɗi mboyantaa, Après laquelle pleurent les dromadaires,
Mo illii talaaɗi Celle à l’étagère bien rangée
Mo ngari ceeeeki lesdii ? Celle à qui l’on est venu fendre le sol ?
– Asta naa ɗoo woni, – Asta, ce n’est pas ici qu’elle se trouve.
Asta wuro yeesoowo ! Asta est dans le prochain village !
Mhm ! Mhm !
Kadi boo, ɓe caalake. De nouveau, ils passèrent.
chant – Moy woni Asta mo Kaaaadanaarii ? chant – Qui est Asta mo Kaadanaari ?
Mo daɗɗaaree njamndi, Celle qui a un tapis de selle en fer,
Mo gabbii kurantaa, Celle que les hippopotames appellent [comme leur petit],
Mo geelooɗi mboyantaa, Après laquelle pleurent les dromadaires,
Mo illii talaaɗi Celle à l’étagère bien rangée
Mo ngari ceeeeki lesdii ? Celle à qui l’on est venu fendre le sol ?
– Asta, naa ɗoo woni, – Asta, ce n’est pas ici qu’elle se trouve.
Asta yeesoowo ! Asta est dans le prochain village !
chant – Moy woni Asta mo Kaaaadanaarii ? chant – Qui est Asta mo Kaadanaari ?
Mo daɗɗaaree njamndi, Celle qui a un tapis de selle en fer,
Mo gabbii kurantaa, Celle que les hippopotames appellent [comme leur petit],
Mo geelooɗi mboyantaa, Après laquelle pleurent les dromadaires,
Mo illii talaaɗi Celle à l’étagère bien rangée
Mo ngari ceeeeki lesdii ? Celle à qui l’on est venu fendre le sol ?
– Asta, haa yeesoowo ! – Asta est dans le prochain village !
chant – Moy woni Asta mo Kaaaadanaarii ? chant – Qui est Asta mo Kaadanaari ?
Mo daɗɗaaree njamndi, Celle qui a un tapis de selle en fer,
Mo gabbii kurantaa, Celle que les hippopotames appellent [comme leur petit],
Mo geelooɗi mboyantaa, Après laquelle pleurent les dromadaires,
Mo illii talaaɗi Celle à l’étagère bien rangée
Mo ngari ceeeeki lesdii ? Celle à qui l’on est venu fendre le sol ?
Ɓe ndoggi ɓe njehi ɓe maatini Asta’en boo. On courut avertir [l’autre] Asta et les siens.
Asta’en boo ngaɗi dabare, mooɓti dunyaaru. Asta et les siens ont adopté une stratégie, et ils ont réuni tout le monde.
Mhm ! Mhm !
Ɓe naasti wuro : [Les autres] sont entrés dans le village :
chant – Moy woni Asta mo Kaaaadanaarii ? chant – Qui est Asta mo Kaadanaari ?
Mo daɗɗaaree njamndi, Celle qui a un tapis de selle en fer,
Mo gabbii kurantaa, Celle que les hippopotames appellent [comme leur petit],
Mo geelooɗi mboyantaa, Après laquelle pleurent les dromadaires,
Mo illii talaaɗi Celle à l’étagère bien rangée
Mo ngari ceeeeki lesdii ? Celle à qui l’on est venu fendre le sol ?
Mhm ! Mhm !
Asta wi’i : Asta dit :
chant – Miin woni Asta mo Kaaaadanaarii, chant – C’est moi qui suis Asta mo Kaadanaari !
Mo daɗɗaaree njamndi, Celle qui a un tapis de selle en fer,
Mo gabbii kurantaa, Celle que les hippopotames appellent [comme leur petit],
Mo geelooɗi mboyantaa, Après laquelle pleurent les dromadaires,
Mo illii talaaɗi Celle à l’étagère bien rangée
Mo ngari ceeeeki lesdii. Celle à qui l’on est venu fendre le sol ?.
– Moy woni Asta mo Kaaaadanaarii ? – Qui est Asta mo Kaaaadanaarii ?
Mo daɗɗaaree njamndi, Celle qui a un tapis de selle en fer,
Mo gabbii kurantaa, Celle que les hippopotames appellent [comme leur petit],
Mo geelooɗi mboyantaa, Après laquelle pleurent les dromadaires,
Mo illii talaaɗi Celle à l’étagère bien rangée
Mo ngari ceeeeki lesdii ? Celle à qui l’on est venu fendre le sol ?
– Miin woni Asta mo Kaaaadanaarii, – C’est moi qui suis Asta mo Kaadanaari !
Mo daɗɗaaree njamndi, Celle qui a un tapis de selle en fer,
Mo gabbii kurantaa, Celle que les hippopotames appellent [comme leur petit],
Mo geelooɗi mboyantaa, Après laquelle pleurent les dromadaires,
Mo illii talaaɗi Celle à l’étagère bien rangée
Mo ngari ceeeeki lesdii. Celle à qui l’on est venu fendre le sol ?
Asta wurti her dammugal ninnoon, Asta [fille de pauvre] sortit à la porte ainsi,
O toon haa yolnde. et [l’autre Asta] se trouve là-bas au seuil [de la concession].
O waɗi hiw ! Elle a fait hiw !
(Rire) (Rire)
O tawi Asta ɓuri mo wooɗgo. Elle a constaté que l’Asta [fille de pauvre] était plus belle qu’elle.
(Rire) (Rire)
Asta maayi ! Asta est morte !
Takkaande bojel ! Formule de clôture !

[1] Cette phrase et les suivantes sont un éloge en forme de devise.