Dioula – oralité – textes narratifs

 

Corpus de contes dioula (jùla) de Kong (Nord-Est de la Côte d’Ivoire) enregistrés en 2011 par Awa Traoré, doctorante à l’université autonome de Madrid, suivi d’un récit historico-légendaire en provenance de la même région.

 

 

 

 

Ces récits ont été recueillis auprès de membres de la communauté de Kong (habitants de l’agglomération et diaspora) à l’initiative d’Awa Traoré qui en a provoqué l’exécution à sa demande. Par souci de conformité avec les conditions naturelles d’interprétation, elle a toutefois veillé à ce que tous les contes soient narrés en présence d’un auditoire autochtone qui a pu réagir et intervenir au cours du récit comme cela se fait dans les veillées de contes. On est donc en présence d’un ensemble d’œuvres offrant des garanties d’authenticité.

 

Les trente-quatre contes qui, de cette collecte, ont été sélectionnés ici constituent le corpus de référence d’une étude qu’Awa Traoré a menée en collaboration avec Jean Derive sur « le formatage canonique des contes dioula », publiée dans Parler juste. Les discours canoniques et la langue (S. Bornand et J. Derive dir., Karthala 2012). Cet échantillon se compose de trente quatre-contes (ntàlen ou tàlen en dioula) : 20 interprétés par des conteurs et 14 par des conteuses, tous de différents âges. L’échantillon est suivi d’un kó kɔ̀rɔ (récit historico-légendaire), Bakunandi, le mystique, recueilli au même moment et dans les mêmes conditions.

 

 

Contes animés par les hommes

 

 

Chaque élément du tableau ci-dessous renvoie à une page présentant le texte et donnant la possibilité d’extraire le conte en fichier PDF. A terme, c’est l’ensemble du corpus que vous pourrez télécharger sur cette page (bouton de téléchargement à venir sous le tableau).

 

 

1:  Pourquoi est-ce que le serpent vit dans l’eau de nos jours? 2:  Pourquoi la hyène a-t-elle peur du varan d’eau?
3: La cérémonie de sacrifice des grenouilles et le double langage de l’hyène 4: Le mystique qui prédit à Hyène que s’il ne faisait pas de sacrifice il subirait une grosse perte

 

Corpus inédit, © copyright Awa Traoré

Comment citer les textes:

Conte n° x du Corpus de contes dioula (jùla) enregistrés en 2011 par Awa Traoré

ELLAF:  http://ellaf.huma-num.fr/corpora/textes-mandingues/dioula-oralite-textes-narratifs/