Amin ya rabbi ! / Que Dieu exauce ! Amen !

Print Friendly, PDF & Email
Notice du corpus
  Langue :
Zarma
, Parler zarma du Zarmataray
  Catégorie(s) : Corpus, Zarma
  Mode d’énonciation : Oral   Mots-clés : boogu, boogu dooni, chant, chant de travail, chant de travail collectif, cultivateur, oralité, panégyrique, performance, transcription, éloge, énonciateur
  Par :
  Contributeurs :
  • Fatimata MOUNKAÏLA (Editeur, Traducteur)
  • Mahamadou Alka OUSMANE (Collecteur, Traducteur, Transcripteur)
  •  Description :

    Chant chanté la plupart du temps par les joueurs de tambour d’aisselle pour encourager les cultivateurs à se dépasser. Il est surtout chanté lors des travaux collectifs (boogu) où les cultivateurs montrent leur aptitude à cultiver et leur endurance (ils ne mangent pas). Mais peut être chanté lors des cultures individuelles. Certains qualifient ce genre de ce chant de boogu dooni (chant du travail de collectif) Ce chant appartient à la catégorie des chants de travail (comme les proverbes de pileuses pour les femmes). Il est chanté pour « accompagner l’effort et encourager les plus rapides ou les plus efficaces pendant les travaux individuels ou communautaires. Mais ces chants sont désormais adaptés à la nouvelle organisation du travail » (Mounkaïla 2008 (tome 2) : 121). Ce chant ici loue ce que Fatimata Mounkaïla nomme la « production performative ». La transcription est orthographique. Avant 1e premier article de l’arrêté n°2015 du 19 octobre 1999, on n’utilisait pas le /ɲ/ qu’on écrivait /ny/.

      Sources :

    Tiré de l’Anthologie de la littérature orale songhay-zarma. Saveurs sahéliennes, tome II, Chants d’intégration sociale : chants initiatiques de circoncision et de mariage, poèmes sur les noms, chants de travail et proverbes, par Fatimata Mounkaïla 2008, Paris, L’Harmattan, p. 126-133.

      Couverture spatio-temporelle :

    enregistré en 1997
    Les conditions d’enregistrement ne sont pas connues. Le lieu de l’enregistrement et les conditions non plus. Mais le nom de l’énonciateur mentionne qu’il s’agit d’un homme de Loga (région de Dosso).

      Droits : Les droits exclusifs de propriété intellectuelle sur cette œuvre appartiennent à L'harmattan et Fatimata MOUNKAÏLA. Toute exploitation de cette œuvre est soumise à leur autorisation.
      Rédaction de la notice :