Awa Traoré et Jean Derive: “Modalités du formatage canonique des contes dioula et leur signification culturelle”

Print Friendly, PDF & Email
Notice du corpus
  Langue :
Mandingue
, Dioula
  Catégorie(s) : Discours canoniques, Séminaires
  Mode d’énonciation : Oral   Mots-clés : conte, conteur, conteuse, contexte, discours canoniques dans leurs modalités linguistiques, formulaire, oralité, performance, variabilité
  Par :
  Contributeurs :
  • Cultures, langues, textes (CLT- UPS2259) (Preneur d'images, Preneur de son)
  •  Description :

    Il s’agira dans un premier temps de recenser toutes les formules susceptibles d’être un trait définitoire du genre “conte” chez les Dioula (en prenant en compte l’existence d’éventuelles variantes pour chaque séance formulaire) à partir d’un corpus d’une cinquantaine de contes enregistrés dans la ville de Kong à deux époques relativement éloignées (décennie 1970-1980 et 2011) auprès de conteurs et de conteuses de statuts et d’âges différents. Cette variété permettra d’évaluer dans quelle mesure les canons du conte sont les mêmes pour tout société et dans quelle mesure il peut y avoir des modalités canoniques dominantes selon l’âge, le sexe ou d’autres statuts particuliers. Sera également prise en compte la question de la diachronie en cherchant à voir dans quelle mesure il a pu y avoir une évolution des traits canoniques d’une époque à l’autre. Dans un deuxième temps, l’analyse de ces séquences canoniques permettra d’avancer des hypothèses sur leur fonction culturelle et en particulier sur les informations qu’elles nous donnent à propos de la représentation du genre “conte” dans la société dioula.

      Sources :

    Vidéo de la neuvième séance du séminaire du LLACAN "Discours canoniques dans leurs modalités linguistiques"

      Couverture spatio-temporelle :

    4 décembre 2014, Villejuif, salle de conférence du LLACAN

      Droits : Ce contenu est soumis aux conditions de la licence Creative Commons: CC/BY/NC/ND. droits
      Rédaction de la notice :