Contes et fables des veillées

Print Friendly, PDF & Email
Notice du corpus
  Langue :
Peul
, fulfulde maasinankoore
  Catégorie(s) : Corpus, Peul
  Mode d’énonciation : Oral   Mots-clés : aporie, chantefable, conte, conteur, conteuse, contexte, fable, griot, oralité, scie, énonciateur
  Par :
  Contributeurs :
  • Christiane SEYDOU (Collecteur, Editeur, Rédacteur de la notice, Traducteur, Transcripteur)
  • Almâmi Malîki YATTARA (Transcripteur)
  • Boubacar BELLO (Transcripteur)
  • Hamma DIALLO (Transcripteur)
  •  Description :

    Une introduction présente les circonstances d’enregistrement des veillées et les thèmes et motifs les plus fréquents dans ces contes ; une brève note sur la langue signale les caractéristiques dialectales relevées. Les 35 contes enregistrés au Mali et reproduits dans leur succession réelle sont présentés comme un document brut capté sur le vif pour rendre compte de l’authenticité d’une manifestation de cette « littérature orale », saisie en situation dans son jaillissement même. Les thèmes s’enchaînent ainsi par association d’idées et chacun prend la parole au gré des sujets évoqués et selon ses préférences. Tous les types sont représentés : contes, fables, chantefables, scies, randonnées… traduisant des répertoires préférentiels selon l’âge et le sexe. Les 6 contes enregistrés au Niger, recueillis dans des circonstances moins naturelles et dits par des narrateurs d’un autre statut, offrent, en outre, des types non représentés dans le groupe précédent : conte-énigme et aporie.

      Sources :

    - 35 contes enregistrés à Douentza (Mali), au cours de veillées familiales, en février 1970 et dits par des femmes et des enfants, spontanément.
    - 6 contes enregistrés à Niamey (Niger) en février 1968, au domicile de Boubou Hama (Président de l’Assemblée nationale) et dits par de jeunes griots familiers des lieux.

    Contes et fables des veillées, traduits et édités par Christiane Seydou (Paris, Nubia, 1976), 300 p.

      Couverture spatio-temporelle :

    - 35 contes enregistrés à Douentza (Mali), au cours de veillées familiales, en février 1970 et dits par des femmes et des enfants, spontanément. Contes présentés exactement suivant leur succession d’énonciation lors des veillées familiales au cours desquelles ils ont été enregistrés.
    - 6 contes enregistrés à Niamey (Niger) en février 1968, au domicile de Boubou Hama (Président de l’Assemblée nationale) et dits par de jeunes griots familiers des lieux.

      Droits : Christiane Seydou, Éditions Nubia
      Rédaction de la notice :