Ebudike na Igwekala / Ebudike et Igwekala

Print Friendly, PDF & Email
Notice du corpus
  Langue :
  Catégorie(s) : Corpus, Igbo
  Mode d’énonciation : Ecrit   Mots-clés : auteur, christianisme, narrateur, personnage, roman, récit, texte
  Par :
  Contributeurs :
  • Françoise UGOCHUKWU (Rédacteur de la notice, Traducteur)
  •  Description :

    Le récit introduit le lecteur au royaume d’Iduu, sous le règne d’Igwekala, despote qui sème la terreur dans les villages. Personne n’a jamais osé s’opposer à lui, malgré ses exactions et sa brutalité. Face à lui va se dresser un homme jeune et intègre, Ebubedike, qu’il a nommé à la tête de sa police. Tourmenté et déchiré entre la voix de sa conscience et son devoir de policier, Ebubedike envisage un moment de quitter son poste, mais y renonce sous la pression de sa femme qui vit dans la peur des représailles. Soudain, le royaume est secoué par une nouvelle: les missionnaires se sont installés dans l’un des villages du royaume et y ont détruit le sanctuaire des divinités traditionnelles avant de bâtir leur église, et ont attiré un petit nombre de disciples. Le roi Igwekala appelle le conseil des anciens et il est décidé d’envoyer un avertissement au village. Mais les Chrétiens, avertis, refusent de céder à la menace: ils se vêtent de blanc et se rendent à l’église où ils se mettent à chanter et à prier. Quand les soldats, menés par Ebubedike, arrivent, leur leader appelle les soldats à la repentance. Ebranlé par la puissance des chants, Ebubedike, qui avait depuis longtemps des doutes quant à la direction de sa vie, se repent publiquement, et plusieurs soldats le suivent. Ils sont aussitôt baptisés et se mettent à prêcher. La femme d’Ebubedike, avertie, rejoint son mari et se convertit elle aussi. Plus tard, le bruit court que le roi Igwekala est mort. Les chrétiens se rendent aux funérailles pour y prêcher l’Evangile. Le fils du roi et d’autres se convertissent, détruisent les idoles du roi et bâtissent une église avant d’appeler des enseignants pour venir les éduquer.

      Sources :

    Clifford N. Esione UGOCHUKWU, Ebubedike na Igwekala, Ibadan, Daystar Press 1964, 18p

      Couverture spatio-temporelle :

    L’histoire se situe dans le pays d’Iduu (royaume imaginaire de Benin- Benin City) à l’Ouest du pays igbo et oppose le roi à l’un des villages de son royaume. Ce même pays d’Iduu se retrouve dans un certain nombre de contes.
    L’époque présentée est celle de la pénétration du christianisme en pays igbo, vers 1860, et rend bien l’hostilité à laquelle durent faire face les missionnaires. Il rend compte également du succès de la nouvelle foi auprès des gens, et de la puissance des chants igbo dans l’évangélisation des villageois. Le récit fait également état du rôle clé joué par les catéchistes igbo dans la propagation de la foi chrétienne et du développement parallèle des écoles de mission.
    Ce roman a obtenu le premier prix au concours d’écriture organisé par le Christian Council of Nigeria et a été publié par cet organisme.

      Droits : Les droits exclusifs de propriété intellectuelle sur cette œuvre appartiennent à Format Publishers. Toute exploitation de cette œuvre est soumise à son autorisation.
      Rédaction de la notice :