Françoise Ugochukwu: "Le Vidéo film Igbo et ses particularités"

Print Friendly, PDF & Email
Notice du corpus
  Langue :
  Catégorie(s) : Discours canoniques, Séminaires
  Mode d’énonciation : Oral   Mots-clés : Nollywood, discours canoniques dans leurs modalités linguistiques, divertissement, edutainment, fiction, film, personnage, style, éducation
  Par :
  Contributeurs :
  • Sandra BORNAND (Coordinateur, Rédacteur de la notice)
  • Cultures, langues, textes (CLT- UPS2259) (Montage, Preneur d'images, Preneur de son)
  •  Description :

    Les films nigérians, plus connus sous le nom générique de ‘Nollywood’ et dont la production fête cette année 2013 ses vingt et un ans, se nourrissent dans le terreau des trois grands groupes linguistiques de la fédération: igbo, hausa et yoruba, mais témoignent de la fusion progressive des identités linguistiques, ethniques et régionales dans un moule ‘nigérian’, différenciant cependant entre nord et sud. Il est extrêmement rare en effet que ces films, les films igbo en particulier, soient le produit d’un seul groupe: même si leurs producteurs et réalisateurs sont igbo, on trouve dans la distribution des acteurs igbo, yoruba et autres. Nous porterons ici notre attention sur les films du sud du pays, pour noter leurs caractéristiques principales. Si beaucoup de choses ont changé en vingt-et-un ans dans la technique des films comme dans leur contenu et leur façon d’aborder les sujets traités, ces films, décrits comme ‘edutainment’ – éducation + divertissement [éducation + entertainment] – restent avant tout porteurs d’un message, adressé, non pas seulement à l’individu mais au groupe : avatars des veillées de contes et des festivals traditionnels, ils sont destinés à être visionnés en groupe – en famille à la maison, ou dans des lieux publics tels que cafés ou salles – et à générer une discussion au sein de l’audience. Le message des films fait d’eux les héritiers de la riche tradition orale du pays, évoquant le passé récent ou plus ancien, dénonçant les maux de leur société et guidant la réflexion du public. Les deux films considérés dans le cadre de ce séminaire, œuvre de réalisateurs igbo et tous deux sur le thème du viol, serviront d’illustration à notre propos.

      Sources :

    Vidéo de la deuxième séance du séminaire du LLACAN "Discours canoniques dans leurs modalités linguistiques"

      Couverture spatio-temporelle :

    5 décembre 2013, Villejuif (salle de conférence du LLACAN)

      Droits : Ce contenu est soumis aux conditions de la licence Creative Commons: CC/BY/NC/ND. droits
      Rédaction de la notice :