La Prise de Dionkoloni

Print Friendly, PDF & Email
Notice du corpus
  Langue :
Mandingue
, Bambara
  Catégorie(s) : Corpus, Mandingue
  Mode d’énonciation : Oral   Mots-clés : Da Monzon, griot, oralité, performance, royaume de Ségou, style, transcription, versification, énonciateur, épopée
  Par :
  Contributeurs :
  • Jean-Baptiste TRAORÉ (Traducteur, Transcripteur)
  • Lilyan KESTELOOT (Collecteur, Editeur, Traducteur)
  • Gérard DUMESTRE (Editeur, Traducteur, Transcripteur)
  •  Description :

    Relation d’un épisode du royaume de Ségou (XVIIIe siècle) sous le règne de Da Monzon où la ville de Dionkoloni, qui défie le pouvoir central, est finalement prise par le héros peul Silamakan, qui, parce qu’il a défié le roi, sera finalement défait à son tour par traîtrise. Volume de 183 pages comprenant une introduction présentant l’empire de Ségou, le griot et son style, des considérations sur le système de transcription, le récit épique en version bilingue annoté et commenté, une bibliographie. Ce fragment épique appartient à une geste plus vaste qui comprend un ensemble de récits tous relatifs au royaume bambara de Ségou. Son exécution orale par Sissoko Kabinè a été en l’occurrence sollicitée par Lilyan Kesteloot. Elle s’est donc déroulée dans des conditions artificielles, en dehors de l’auditoire naturel de l’épopée. La performance obéit cependant, d’après les informations données dans l’introduction, aux règles d’énonciation propres au genre : le griot a déclamé l’épopée selon une diction particulière à ce type d’énoncé (voix de tête, débit rapide) en s’accompagnant de sa kóra (harpe-luth à cordes), selon des séquences prosodiques qui ont conduit les éditeurs du recueil à la présenter sous forme versifiée, la versification n’étant pas en l’occurrence entendue comme une suite d’unités isométriques, mais plutôt comme un enchaînement d’unités inégales entretenant entre elles des rapports de symétrie.

      Sources :

    Le texte a été publié en 1975 dans la collection « Classiques Africains » (n° 16) diffusée à l’époque par Armand Colin.

      Couverture spatio-temporelle :

    Le texte a été enregistré par Lilyan Kesteloot en 1968 à Bamako.

      Droits : Les droits exclusifs de propriété intellectuelle sur cette œuvre appartiennent à Classiques Africains. Toute exploitation de cette œuvre est soumise à son autorisation.
      Rédaction de la notice :