Maria Manca : « Quand le poète s’inspire de la vie exemplaire des saints (joutes poétiques de Sardaigne »

Print Friendly, PDF & Email
Notice du corpus
  Langue :
  Catégorie(s) : Journée d'étude sur l'inspiration, Journées d'études, conférences
  Mode d’énonciation : Oral   Mots-clés : L'inspiration au prisme des vies de poètes, biographie, chant, gara poetica, joute poétique, muse, oralité, performance, poésie, poésie hagiographique, poésie pastorale, poésie sarde, versification
  Par :
  Contributeurs :
  • Cultures, langues, textes (CLT- UPS2259) (Preneur d'images, Preneur de son)
  • Sandra BORNAND (Coordinateur, Rédacteur de la notice)
  • Amalia DRAGANI (Coordinateur)
  •  Description :

    En Sardaigne, lors des fêtes patronales, des improvisateurs s’affrontent au cours d’une joute poétique (gara poetica) offerte en don au saint patron du village, afin d’obtenir sa protection. Sur la place de l’église où se trouve la statue du saint, les poètes chantent des huitains d’endécasyllabes rimés (ottavas), accompagnés par un petit chœur polyphonique, sur des thèmes tirés au sort sur le moment. Ils se disent inspirés par la “Muse” ou par le saint lui-même, à qui ils demandent de l’aide en début de joute (esordiu), qu’ils citent en exemple pour illustrer leurs thèmes (temas), puis qu’ils célèbrent en fin de gara à travers un long poème hagiographique très virtuose (la moda), retraçant sa vie et ses hauts faits. C’est à ce moment qu’ils invoquent sa grâce sur le public de la place et la population du village. Ce saint inspirateur, loin d’être un bon “catholique”, doux et humble, apparaît comme un véritable héros sarde à l’image des bergers: valeureux et rusé. À la fois homme de parole et d’action, prophète et martyr tel saint Jean-Baptiste, c’est à lui que le poète s’identifie. À la prouesse des miracles correspond celle de l’inspiration. De ce fait, il est intéressant de comparer deux biographies stéréotypées: celle du saint chantée par le poète et celle du poète évoquée par lui-même dans la joute ou racontée par le public. Cela permettra de voir en quoi ces biographies se rejoignent ou divergent, et comment elles infiltrent la poésie de la gara (ses valeurs, son langage, ses images, sa forme et sa pragmatique). De voir aussi, à travers la triple figure symbolique du berger-poète-saint, qui dans cette société pastorale retrace un parcours exemplaire, comment l’inspiration poétique acquiert une véritable force performative. L’étude montrera également qu’au fil des joutes, l’ethos du poète se construit et influence son vécu. Autrement dit, sera examinée in fine l’irrigation réciproque entre poésie et vie.

      Sources :

    Vidéo de la communication de Maria Manca à la journée d'étude : "L’inspiration au prisme des vies de poètes" organisée par Sandra Bornand et Amalia Dragani

      Couverture spatio-temporelle :

    Paris, Institut National d'Histoire de l'Art (INHA), 6 novembre 2014

      Droits : Ce contenu est soumis aux conditions de la licence Creative Commons: CC/BY/NC/ND. droits
      Rédaction de la notice :