Ọmàliǹzè, a book of Igbo folktales / Recueil de contes Igbo

Print Friendly, PDF & Email
Notice du corpus
  Langue :
  Catégorie(s) : Corpus, Igbo
  Mode d’énonciation : Oral   Mots-clés : conte, conteur, conteuse, oralité, performance, transcription
  Par :
  Contributeurs :
  • P. OGUINE (Collecteur, Traducteur, Transcripteur)
  • T. MENIRU (Collecteur, Traducteur, Transcripteur)
  • Clifford Nwokeke Esione UGOCHUKWU (Collecteur, Traducteur, Transcripteur)
  • Françoise UGOCHUKWU (Rédacteur de la notice, Traducteur)
  •  Description :

    Les auteurs d’Omalinze, collection qui totalise 63 contes igbo transcrits à partir d’enregistrements audio – contes didactiques et moraux mettant en scène humains et animaux – le père Tortue en particulier – ou expliquant l’origine des choses, sont eux-mêmes des enseignants de secondaire. Pour Emenanjo qui introduit l’ouvrage, une telle collection est à l’évidence « destinée aux Igbo étudiant sérieusement leur langue maternelle » (ix). Vingt de ces contes ont été recueillis par Ugochukwu, quinze par Meniru et vingt-huit par Oguine, mais c’est Ugochukwu qui a lancé l’idée de la publication et offert ses contes le premier. C’est aussi le seul qui possédait encore ses enregistrements au moment de la publication.

      Sources :

    Clifford Nwokeke UGOCHUKWU, T. MENIRU & P. OGUINE, Nolue Emenanjo, ed (1977) Omalinze, a Book of Igbo Folktales, Ibadan, Oxford University Press, 200p.

      Couverture spatio-temporelle :

    Ces contes proviennent en grande partie de l’Etat d’Anambra, en pays igbo, au su-est du Nigeria. La ville d’Arochukwu mentionnée dans l’extrait et située dans l’Etat d’Abia, est surtout connue pour son oracle, le Long Juju, qui domina longtemps la vie traditionnelle du pays igbo et joua un rôle-clé dans la traite transatlantique.

      Droits : Les droits exclusifs de propriété intellectuelle sur cette œuvre appartiennent à Oxford University Press. Toute exploitation de cette œuvre est soumise à son autorisation.
      Rédaction de la notice :