Wa sappe ay se / Votez pour moi

Print Friendly, PDF & Email
Notice du corpus
  Langue :
Zarma
, Songhai
  Catégorie(s) : Corpus, Zarma
  Mode d’énonciation : Ecrit   Mots-clés : auteur, coup d’Etat, exode, famine, politique, récit, sécheresse, texte, tragi-comédie
  Par :
  Contributeurs :
  • Boubé Bali SALEY (Rédacteur de la notice, Traducteur)
  •  Description :

    Votez pour moi est une peinture du drame d’un pays sahélien en prise avec la sécheresse, la famine et les coups d’Etat. Fonctionnant comme une tragi-comédie, le texte s’ouvre par une exposition des affres de la famine au village de Haraban vidé par ses habitants contraints à l’exode vers la capitale où ils s’adonnent à la vente de sable pour suivre. Karimou, présentant tous les caractéristiques d’un anti-héros, époux de trois épouses, père de huit enfants, malgré la famine rêve d’un quatrième mariage avec Fatou, sa fiancée de jeunesse, disparue plus de vingt ans. Il quitte son village. Après une longue recherche avec l’aide d’une vendeuse de sable, il finit par la retrouver dans un quartier huppé de la capitale réservé aux riches. Cette retrouvaille coïncide avec l’ouverture de la campagne présidentielle dont l’amant de Fatou, Madou est candidat. En échange de voix, le couple décide d’enrayer la famine à Haraban. Elu, Madou tient parole, fait de Karimou son chargé de missions. Mais ce dernier se tourne contre lui et participe à un projet de coup d’Etat. Découvert, Madou sollicite la médiation du chef de village de Haraban. Traduit devant le conseil des sages du village, Karimou reconnait son forfait et accepte de faire la paix avec ses anciens protégés. Le jour même, un groupe de soldats renverse le Président Madou. Fatou mobilise le peuple dans une marche de protestation, contraint les militaires à rétablir Madou dans ses fonctions. Le texte se termine comme une comédie à la Molière par le mariage de Madou et de Fatou. Dans un style engagé, l’auteur fait un critique acerbe de la démocratie dans les pays africains, en particulier le cynisme des hommes politiques prêts à tout pour arriver à leur fin. On découvre que candidats comme électeurs trichent. Seul compte, les intérêts personnels. Wa sape ay se attire l’attention du lecteur qu’en Afrique, tout a une solution sous l’arbres à palabres.

      Sources :

    Adamou Idé, 2003, Edition Abasas/c GTZ-2PEB, IBSN 99919-0-043-8

      Couverture spatio-temporelle :

    Ecrit en langue zarma parlée en milieu urbain, ce court récit imaginaire entre dans la thématique du drame de la sécheresse et ses conséquences sur la vie sociopolitique. Destiné aux locuteurs zarma-songhay. L’œuvre d’Ide Adamou est plus que d’actualité, car elle contribue au renforcement de l’enseignement des langues nationales dans les écoles et centres d’alphabétisation et surtout à la prise de conscience des populations dans le jeu politique.

      Droits : Les droits exclusifs de propriété intellectuelle sur cette œuvre appartiennent à Éditions Abasas. Toute exploitation de cette œuvre est soumise à son autorisation.
      Rédaction de la notice :