Dinguiwri

 

Mots-clés

peul, fulfulde de l’Aadamaawa (Cameroun et États voisins) — oralité, conte, taalol — serpent

Production du corpus

Conteuse: Djebba, 45 ans. Née à Kaya, elle ne parle que le fulfulde. Elle a appris à conter auprès de sa grand-mère et de sa mère. Elle perfectionne ses contes en contant auprès de ses enfants et petits-enfants.

Contexte de production

Hodandé [Hoɗannde] (Dargala) 06/03/2011

Enregistré en matinée dans une case, suite à un rendez-vous pris avec la conteuse.

Descriptif

Un enfant dont le père a été tué par un serpent est la risée de ses camarades. Il décide d’aller à la recherche du serpent pour le tuer.

Conte très bref

Collecte et édition

Collecté sous la direction de: Hadidja Konaï

Image et son: Henry Tourneux

Transcription et traduction: Boubakary Abdoulaye et Henry Tourneux

Annotation: Henry Tourneux

 

 

 

 

 

 

 

Ooho ! Oui !
(Rires) (Rires)
Ɓinngel feere boo, Il y a un enfant,
baaba maako, Dingiwri mbari ɗum. son père, Dingiwri1 l’a tué.
Mhm ! Mhm !
Dingiwri dilli daayiɗum jooɗake. Dingiwri est parti s’installer loin.
Ɓikkon ɗon kuɗa mo. Les enfants se moquent de lui.
Mhm ! Mhm !
To o fuɗɗi ŋallu, Dès qu’il se met à les provoquer,
ɓe mbi’a mo : ils lui disent :
« Yah, buustuɗo ! « Va t’en, incapable2 !
Mhm ! Mhm !
Baaba maaɗa, Dingiwri mbari mo, Ton père, Dingiwri l’a tué,
yah le waroyi ndi. » va donc le tuer. »
Mhm ! Mhm !
Bannii, bannii, haa nyalde feere, Et ainsi de suite, jusqu’au jour
o ɓaarti labbo o jogi, o dilli. il prit la lance posée contre le mur et partit.
O tokkii laawol. Il prit la route.
O yaha haa wuro o daroo : Il va dans un village et s’arrête :
Mhm ! Mhm !
chant

Hiiri yam, weeti yam.

chant

Le soir est tombé sur moi, le matin s’est levé sur moi,

Yaaka baamle ! Venez à mon aide, villages païens !
Dingiwri yaalaay ɗon na ? Dingiwri n’est pas passé par ici ?
Ɓe mbi’a Dingiwri duuɓi jowi saalii. Ils lui disent qu’il y a cinq ans que Dingiwri est passé.
Mhm ! Mhm !
Kadi boo : De nouveau :
chant

Hiiri yam, weeti yam.

chant

Le soir est tombé sur moi, le matin s’est levé sur moi,

Yaaka baamle ! Venez à mon aide, villages païens !
Dingiwri yaalaay ɗon na ? Dingiwri n’est pas passé par ici ?
Dingiwri ko saalori duuɓi nayi. Dingiwri, ça fait quatre ans qu’il est passé.
chant

Hiiri yam, weeti yam.

chant

Le soir est tombé sur moi, le matin s’est levé sur moi,

Yaaka baamle ! Venez à mon aide, villages païens !
Dingiwri yaalaay ɗon na ? Dingiwri n’est pas passé par ici ?
Duuɓi tati. [Ça fait] trois ans.
Mhm ! Mhm ! Mhm ! Mhm !
chant

Hiiri yam, weeti yam.

chant

Le soir est tombé sur moi, le matin s’est levé sur moi,

Yaaka baamle ! Venez à mon aide, villages païens !
Dingiwri yaalaay ɗon na ? Dingiwri n’est pas passé par ici ?
Duuɓi ɗiɗi. [Ça fait] deux ans.
Mhm ! Mhm !
chant

Hiiri yam, weeti yam.

chant

Le soir est tombé sur moi, le matin s’est levé sur moi,

Yaaka baamle ! Venez à mon aide, villages païens !
Dingiwri yaalaay ɗon na ? Dingiwri n’est pas passé par ici ?
Nduuɓu. [Ça fait] un an.
Mhm ! Mhm !
chant

Hiiri yam, weeti yam.

chant

Le soir est tombé sur moi, le matin s’est levé sur moi,

Yaaka baamle ! Venez à mon aide, villages païens !
Dingiwri yaalaay ɗon na ? Dingiwri n’est pas passé par ici ?
O wi’i, ɓe mbii mo : « Ndaa haa too Dingiwri woni. » Il dit, ils lui dirent : « C’est là-bas que se trouve Dingiwri. »
Mhm ! Mhm !
O yehi o fiisti haɓre bee Dingiwri. Il est allé déclencher un combat avec Dingiwri.
O ɗon haɓa, o ɗon haɓa haa o mbari Dingiwri. Il se bat, il se bat au point qu’il a tué Dingiwri.
Mhm ! Mhm !
O ta’i ɓernde Dingiwri, Il a coupé le cœur Dingiwri,
O ɗisi haa labbo maako, l’a planté au bout de sa lance,
o hoori haa wuro maɓɓe. et l’a rapporté dans son village.
Mhm ! Mhm !
Takala mulus! C’est fini !

Corpus inédit, © Copyright Henry Tourneux

 


 

Notes:

1  Nom propre d’un serpent.

2  Litt. : « infirme » (qui ne peut donc rien faire).