« Discours canoniques dans leurs modalités linguistiques »

Opération de recherche du LLACAN coordonnée par Sandra Bornand

L’objectif est, d’une part, de mieux cerner les productions littéraires, dans leurs particularités socioculturelles, linguistiques, énonciatives, par rapport à d’autres pratiques langagières et, d’autre part, d’analyser celles-ci du point de vue de la circulation des textes et de l’intertextualité. D’une façon générale, nous nous intéresserons aux modalités linguistiques de tous les énoncés canoniques, ce qui nous permettra de comprendre les relations entre les modes d’expression réputés littéraires et d’autres pratiques langagières, en particulier d’un point de vue énonciatif. Pour ce faire, nous discuterons dans une perspective interdisciplinaire les travaux réalisés en ethnolinguistique et en littérature. Cette réflexion sera l’occasion de repenser notamment la question des frontières de la littérarité. Le domaine dit littéraire a en effet des frontières labiles selon les cultures et il ne s’agit, de toute façon, jamais d’un vase clos. Il est au contraire en interaction permanente avec l’ensemble de la pratique langagière (ne serait-ce que par le biais du collage et de la citation) et c’est dans son rapport à cet ensemble qu’il trouve son sens et sa fonction.