Ule Igbo – Extrait “Virelangues”

.

.

.

.

 

Ule Igbo – couverture

Mots-clés : igbo — manuel  — littérature, stylistique ; devinette, proverbe, virelangue.

Contribution présentée par : Françoise Ugochukwu

Descriptif de l’ouvrage :

Le premier manuel de stylistique et littérature igbo destiné à la préparation des examens d’igbo du secondaire et du supérieur, écrit par le premier Professeur d’université de linguistique igbo. A noter en particulier:

Pp.75-89: Maka Ikowa Ilu [pour expliquer les proverbes]. Ce chapitre présente un certain nombre de proverbes, montre les divers types de proverbes utilisés et les analyse en contexte, ce qui n’avait pas encore été fait.

Pp.90-107: Maka Ikowa Akpaalaokwu [pour expliquer les idiomes]. Présentation et explication d’idiomes en contexte.

Pp.103-111: Maka Ide Agwugwa [sur l’écriture des devinettes]

Pp. 112-114: Maka Ideputa Okwuntuhi [sur l’écriture des virelangues]. On a là le premier et pour l’instant le seul document proposant une liste de formes de ce genre oral occupant les loisirs des enfants qui s’en servent lors de compétitions ludiques.

A noter que depuis la publication du recueil d’Ogbalu en 1973, les termes désignant les genres oraux se sont affinés: la devinette est maintenant désignée sous le nom d’agwugwa, et le virelangue sous le nom d’okwu ntuhi – ou okwu mgbawa onu [la parole qui déchire la bouche].

Référence

Ule Igbo, Ikenga Books, Lagos, 1979, 150p.

 


 

Ule Igbo

Extrait

 

 

Nwanyi̢ na-ere ọrụ ele

Ị na-ere ọrụ ele ere,

Ka ị na-eri ọrụ ele eri

Femme, [toi qui] vends le jarret de l’antilope,

Est-ce que tu vends le jarret de l’antilope

Ou est-ce que tu le manges?

Ụkọ Chukwu Okechukwu

Kwuru okwu Chukwu

N’ụlọ Chukwu dị n’ Arọchukwu

Le Pasteur Okechukwu

A prêché

Dans l’église d’Arochukwu

Chukwu na Ezuma

zuru Ezimma na Ụzọọma

[Deux garçons] Chukwu et Ezuma

Ont rencontré [deux filles] Ezimma et Uzoma

Ti nchi gbim,

Tichapụ nchi nsị n’ike

Donne un bon coup à l’agouti, gbim!

Et tu feras sortir des crottes de son anus

Ada Obi, jiri Obi

mawa ụkwa

Dara n’ ò’bi Ōbi

La fille aînée d’Obi s’est servie d’une gaule

pour frapper et ouvrir le fruit de l’arbre à pain,

qui est tombé dans la cour d’Obi

Ọba buru Ọba rịa Ọba

Oba est monté dans le grenier à ignames en portant une calebasse,

Ọba adaa n’elu Ọba

Il est tombé sur la calebasse

Onye isi kpuru onye isi

Isi kpukwere isi

L’aveugle tire [derrière lui] un autre aveugle:

La cécité est vraiment aveugle!